top of page
  • RAPH

Adrien Vazzaz, une ascension fulgurante !

une ascension fulgurante jusque Bercy

 


 

 

 

Ce dimanche 21 janvier a lieu la prestigieuse finale de la Coupe de France qui opposera les Brûleurs de Loups de Grenoble face aux Corsaires de Dunkerque. Si pour Grenoble ce rendez-vous paraît anodin, pour Dunkerque, cette finale est d’ores et déjà une récompense qui couronne un parcours des plus emblématiques en Coupe de France. Les Corsaires de Dunkerque abordent donc cette finale de Coupe de France après avoir éliminé les Jokers de Cergy, équipe de la Ligue Magnus, en huitièmes de finale sur le score de 3 buts à 1 avant d’éliminer une autre puissance de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers, en s’imposant aux tirs aux buts (2-1 après tirs aux buts). Dès lors, les Corsaires ont croisé le fer avec une autre équipe de Division 1, les Eléphants de Chambéry, contre qui ils se sont imposés 2-1.

 

Ce parcours est, cependant, loin d’être un hasard pour les Dunkerquois qui ont su faire preuve de résilience à toute épreuve. Ils ont également pu compter sur leur jeune gardien Adrien Vazzaz, 23 ans, qui a mené les Corsaires jusqu’en finale. En Coupe de France, Adrien Vazzaz affiche trois victoires de suite avec une moyenne de buts encaissés par match de un but par match mais également un impressionnant pourcentage d’arrêts de 97,09 %. Natif de Briançon, Adrien Vazzaz a débuté le hockey sur glace dans cette même ville avant de poursuivre ses années jeunes à Avignon à l’âge de 10 ans pour diverses raisons personnelles. À l’âge de 15 ans, le jeune portier a posé ses valises à Dijon pour y effectuer un sport-étude. Lors de sa deuxième année à Strasbourg, Adrien Vazzaz a signé son premier contrat professionnel en Ligue Magnus avec cette même équipe. Lors de la saison 2019-2020, ce dernier a débuté la saison avec les Scorpions de Mulhouse en Ligue Magnus avant de rejoindre son équipe actuelle, les Corsaires de Dunkerque, en Décembre 2019.

 

À l’aube de cette finale tant attendue entre les Corsaires de Dunkerque et les Brûleurs de Loups de Grenoble, nous avons décidé de nous pencher sur ses performances mais aussi sur ce que cette finale représente pour lui et pour son équipe. En ce qui concerne ses performances, Adrien Vazzaz nous a affirmé qu’il est important de garder la tête froide à toute épreuve : «Je pense qu’il est aussi important de vouloir garder les choses simples, que ce soit en D1 ou même en coupe de France. C'est aussi en gardant mes choses simples que l'on engrange la confiance. » Malgré tout, ce sport reste un sport d’équipe et Adrien Vazzaz l’a bien compris. Il nous a également confié que ses performances ahurissantes étaient aussi due à « un effort collectif, mes coéquipiers et moi-même sommes poussés à donner le meilleur de nous-même. L’exaltation de jouer des matchs de Coupe de France avec un tel enjeu, que ce soit face à des équipes de Magnus ou même lors de notre demie-finale à Chambéry, nous donne l’envie de nous battre pour prolonger l’aventure en Coupe de France. »


 

Néanmoins, jouer une finale à Bercy n’est pas une tâche aisée, spécialement face aux Brûleurs de Loups de Grenoble, qui semblent experts dans ce domaine et qui vont donc remettre en jeu le trophée Pete-Laliberté ce dimanche 21 janvier à 15h.

À Bercy, l’enjeu sera grand pour Adrien  Vazzaz et ses coéquipiers qui tenteront de décrocher le Saint-Graal du hockey français en se frottant à un autre géant de la Ligue Magnus. Pour Adrien Vazzaz, ce match qui n’a rien de commun doit être traité de la même manière qu’un match de saison régulière. En effet, la clé de la réussite pour un match quelconque selon lui est d’avoir une routine qui correspond à chacun et de s’y fier peu importe le contexte : « Nous devons traiter ce match comme un match normal. J’essaie de toujours garder les mêmes habitudes avant chaque match, à savoir de manger les mêmes repas la veille des matchs et le jour même mais aussi de garder toujours le même échauffement hors-glace avec mes balles de tennis. Je pense que pour avoir du succès dans ce genre de match, il est important de ne pas changer ses habitudes, de ne pas changer sa routine de match. C’est en changeant ses habitudes que tu ne réussis pas dans ce genre de match. Je pense qu’il est important de ne pas trop en faire dès le début du match, de ne pas essayer de faire de gros arrêts qui mettent en confiance tout de suite. La confiance vient petit à petit dans ces matchs là. »

 

Nul ne doute que les attentes seront élevées pour Grenoble qui est vu comme le grand favori de cette finale. Quant aux Corsaires, cette finale constitue d’ores et déjà une réussite qui dépasse toutes les attentes de cette saison de cette équipe de Division 1. Lorsque nous avons questionné Adrien Vazzaz sur ses attentes personnelles et collectives, Adrien nous a affirmé que « Concernant mes attentes personnelles, je ne me fixe pas de limites, je préfère jouer du mieux possible, continuer à m’entraîner dur tous les jours avec la volonté d’apprendre et de m’améliorer de jours en jours. Pour ce qui est des attentes collectives, elles sont avant tout de se qualifier en play-offs le plus vite possible en championnat et de monter le club en Ligue Magnus tandis que nous voulons à tout prix aller chercher la victoire dimanche en Coupe de France. »

 

Afin d’aller chercher cette victoire cruciale, Adrien Vazzaz et les Corsaires de Dunkerque vont devoir jouer le match de toute une vie en ne laissant rien à cette redoutable équipe de Grenoble.


Rédaction : Raphaël Dangueuger



615 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page